Pèlerinage de Sainte-Anne de Beaupré

Le 29 juillet 2017, pour la 35ième année consécutive, la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X organisait son pèlerinage annuel à la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré, située à Sainte-Anne-de-Beaupré, dans la province de Québec. Une fois de plus, le beau temps était au rendez-vous et les pèlerins étaient nombreux à marcher pour rendre hommage à Sainte-Anne, la grand-mère de Jésus Christ. Bonne sainte Anne, patronne du Québec, priez pour nous.

Sainte Anne, priez pour nous

Sermon de l’abbé Daniel Couture, supérieur du district du Canada de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX) prononcé lors de la messe célébrée à l’occasion du pèlerinage annuel à Sainte-Anne-de-Beaupré, le 29 juillet 2017.

Lettre n° 07 du Père Directeur de la M.I. – Les 100 ans de Fatima et de la M.I. ! – 20 juillet 2017

Chers Chevaliers de l’Immaculée !
Il s’agit d’une vieille tradition qui remonte même à l’Ancien Testament, mais à laquelle les Apôtres ont donné une dimension toute particulière au cénacle : nous préparer dignement à d’importants jours de grâce. L’anniversaire que nous allons célébrer ensemble en août à Fatima (et pour certains, en communion spirituelle) peut être décrit sans exagération comme unique et grandiose : les 100 ans de Fatima et de la M.I. !
Le 19 août 1917, Notre-Dame a gratifié les trois petits bergers (et nous aussi, par la même occasion) de la plus personnelle des six apparitions. Elle leur fit la surprise à un endroit appellé Valinhos, à l’écart du lieu habituel des apparitions, à un endroit symbolique aujourd’hui pour sa tranquillité et propice à la réflexion, à l’opposé de l’agitation du sanctuaire. Elle y déclara aux enfants, le visage triste :
« Priez, priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs ; car de nombreuses âmes vont en enfer, car il n’y a personne pour se sacrifier et prier pour elles.»
Est-ce une coïncidence qu’exactement 100 ans plus tard nous soyons autorisés à nous rassembler en ce lieu (1) ?
Permettez-moi, afin de donner la note de ce pèlerinage, de citer quelques pensées de mon livre sur Fatima, Volume I :
« Priez, priez beaucoup ! » Cette répétition du même mot est unique à Fatima. Nous pouvons distinguer trois aspects dans ce cri d’amour :
Premièrement : Notre-Dame, avec Ses yeux tristes, capables de capter mon regard et de pénétrer dans mon âme, murmure à mon coeur : « Mon enfant chéri, prie, s’il te plait. Sans prière tu ne sauveras pas ton âme, sans prière tu ne peux être uni à Dieu, ni recevoir Ses grâces ! »
Deuxièmement : Notre-Dame redouble Sa demande : «Prie, prie ! Tu ne pries pas assez mon enfant ! S’il te plait, redouble ta prière non seulement en quantité mais en qualité. Apprends à bien prier, de tout ton coeur ! Quand tu pries, fais l’effort de rester entièrement dans ta prière. Et fais-le pour la gloire de mon Fils, pour mon Honneur, et pour le salut des âmes. Un Rosaire dit dans un grand effort et désir de me plaire est préférable à 100 Rosaires récités sur un mode négligé et superficiel. »
Troisièmement : Notre-Dame insiste : « Priez, priez beaucoup plus ! Vous savez que mon Fils vous demande de prier toujours et sans cesse. La grâce de Dieu ne peut rester en vous et les dons de l’Esprit Saint ne peuvent vous inspirer que si vous demeurez en permanence unis à Dieu. Je sais que cette union constante avec Dieu est une grâce spéciale accordée seulement après de longues années d’efforts ininterrompus. Toutefois le seul moyen d’atteindre ce but : « priez toujours et sans cesse », est de multiplier vos prières, de les dire souvent et intensément.
Le meilleur moyen de se conformer à cet appel de Notre-Dame et à l’esprit de Valinhos est de s’efforcer, lors de ces dernières semaines avant le pèlerinage, de s’astreindre au silence et à l’esprit de prière. Que cela signifie-t-il concrètement ? Que nous nous retirions constamment et délibérément du bruit de ce monde, que nous trouvions « notre Valinhos » dans notre vie quotidienne et passions du temps en silence avec Dieu et Notre-Dame. Ce temps de silence devant Dieu deviendra la fondation et la source du reste de notre vie de prière durant la journée.
Une technique éprouvée de la pratique incessante de la prière, même durant les diverses occupations de la journée, est la répétition constante de certaines oraisons jaculatoires, telle que : « Jésus, Marie, je Vous aime, sauvez les âmes ». Cette prière contient, en plus de l’amour pour Jésus et Marie, l’amour des âmes et ainsi elle nous aide à respecter le double commandement de l’amour et du progrès intérieur. De plus, elle correspond parfaitement à l’esprit de Fatima :
1. “consoler Dieu” – En priant sincèrement « Jésus, Marie, Je Vous aime », nous consolons « Dieu, qui est si triste ». Nous pouvons ainsi nous unir avec saint Francisco, qui vit en cela le but de son existence entière. C’est précisément à Valinhos que Notre-Dame nous montre qu’elle est triste et ainsi nous rappelle combien elle et Dieu désirent que nous les consolions pour l’océan de péchés que nous voyons à l’heure actuelle.
2. “les pauvres pécheurs” – Il s’agit de la deuxième demande de Fatima, à laquelle Jacinta se consacra particulièrement. Le besoin des pécheurs, révélé à elle en particulier durant la vision de l’enfer, la troubla à un point tel qu’elle ne pensa qu’à eux pour le reste de sa vie et se sacrifia pour eux. Nous rencontrons tellement d’âmes chaque jour : voilà une bonne occasion d’envoyer une prière pour eux afin de « sauver les âmes ». C’est ainsi que cette oraison jaculatoire nous rappelle dans nos vies quotidiennes le besoin des âmes et notre mission de prier pour elles.
Si nous essayons durant les prochaines semaines de vivre d’autant plus fidèlement dans cet état d’esprit, nous pouvons avec certitude donner à Notre-Dame beaucoup de satisfaction et nous serons bien préparés à la rencontrer à Fatima.
Je voudrais également vous inviter à prier ensemble une « neuvaine » du 13 au 19 août : une prière profonde, composée particulièrement pour cet anniversaire par un monastère irlandais dévouée à la tradition (voir ci-dessous).
Abbé Karl Stehlin (2), prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X
Prière préparatoire au pèlerinage anniversaire de 2017
« Ô Vierge Marie Immaculée, Reine du Très Saint-Rosaire, Femme revêtue du soleil, Vous qui avez visité Fatima il y a cent ans pour faire connaître à tous les hommes Votre Cœur maternel et Immaculé, recevez notre acte d’entière consécration à Vous.
Accueillez-nous dans le refuge sûr de Votre Cœur Immaculé comme dans l’arche du salut préparé par le Saint-Esprit pour nous et pour tous les enfants de l’Eglise Catholique en orient et en occident.
Permettez à chacun d’entre nous de trouver cette année dans Votre Cœur Immaculé un sanctuaire de prière sans interruption, un tabernacle d’intimité avec la Très Sainte Trinité, un hôpital pour la rémission de toute infirmité, un havre de paix dans la confusion qui menace jusqu’aux âmes les plus braves et les plus fidèles.
Inspirez nous à prendre le rosaire que Vous aimez tant et d’en faire durant cette année la prière ininterrompue de nos cœurs et l’expression de notre désir de vivre et de mourir consacrés à Votre Cœur Immaculé.
Tournez nos cœurs vers l’Agneau qui, une fois immolé sur l’autel de la Croix, S’offre toujours pour nous sur les autels de l’Eglise et sur les tabernacles où Il demeure caché, en silence et si souvent abandonné.
Que cette année soit pour nous une manifestation grande et puissante de Votre compassion pour les pauvres pécheurs et le début du triomphe de Votre Cœur Immaculé dans l’Eglise, du lever du soleil à son coucher, et ainsi pour le monde entier. En surmontant toutes les résistances, qu’elles viennent des démons ou des hommes, révélez à toutes les âmes les flammes de l’amour qui brûle dans Votre Cœur maternel et la gloire du Père qui rayonne sur le visage de Son Christ, Jésus, le fruit béni de Vos entrailles.
Ô clémente ! Ô pieuse ! Ô douce Vierge Marie! »
(Rédigée par un monastère irlandais dévoué à la tradition)
Source : La Porte Latine du 20 juillet 2017
Notes
(1) Invitation à la célébration anniversaire avec Mgr Fellay, à Fatima : » Je voudrais très sincèrement inviter tous les chevaliers à la célébration anniversaire de la M.I., à Fatima ! Cette commémoration des 100 ans de la M.I. aura lieu le 20 août, à la suite du programme officiel du pèlerinage de la FSSPX (plus ou moins 16 H 30). Tous les détails se trouvent sur le site de la M.I. Venez s’il-vous-plaît en grand nombre à cette célébration unique pour commémorer ce grand anniversaire et, avec les chevaliers du monde entier, remercier l’Immaculata pour toutes les grâces reçues ! Ceux qui ne peuvent y assister sont invités à s’unir avec nous en esprit et à renouveler au même moment que nous la Consécration à l’Immaculata. «
(2) M. l’abbé Karl Stehlin est Supérieur du District d’Asie